Journée mondiale de la loutre, le 26 mai

Le 26 mai, c’est la Journée mondiale de la loutre, l’occasion de mettre en lumière les treize espèces de loutres ainsi que les menaces qui pèsent sur elles. La dégradation de leur habitat naturel et les polluants environnementaux mettent leur existence à rude épreuve. Cela vaut également pour notre loutre, la loutre d’Europe, disparue de Suisse et de vastes régions du continent au siècle dernier.

On recense treize espèces de loutres dans le monde; chez douze d’entre elles, les populations sont en recul. Sur la liste rouge de l'UICN, cinq espèces figurent dans la catégorie «en danger» (EN), les sept autres étant répertoriées comme «vulnérables» (VU). Elles sont menacées par la perte d’habitat, les polluants environnementaux, le réchauffement climatique et le trafic illégal d’animaux.

Après plus de vingt ans d’absence, la loutre fait son retour en Suisse et dans la région alpine.Depuis 2009, la présence de loutres en Suisse est de plus en plus observée et attestée. À cet égard, les  populations dans les pays voisins jouent un rôle prépondérant. L’expansion de l’espèce dans notre pays reste toutefois timide. Ce processus de recolonisation implique de nouveaux défis passionnants pour notre pays.

Le 26 mai, Jornée mondiale de la loutre, l’International Otter Survival Fund (IOSF) organise un webinaire avec des experts internationaux qui évoqueront leurs travaux sur les différentes espèces de loutres. Informations et inscription ici (webinaire en anglais)

Source d'information: La Fondation Pro Lutra s’engage en faveur de la loutre et de sa réinstallation durable sous nos latitudes.