Communiqués de presse

Image
Eichhörnchen nagt an Baumnuss
Dans le cadre de « l’action écureuil » mise en place par le projet d'Atlas des mammifères de Suisse et du Liechstenstein, les citoyens sont appelés à communiquer leurs observations d’écureuil roux sur la plateforme nosvoisinssauvages.ch. La couleur des poils est demandée comme information complémentaire : la fourrure est-elle rousse ou brun foncé ? Ces données enrichiront l’Atlas des mammifères de Suisse et du Liechtenstein, qui est actuellement en cours d'élaboration par la Société Suisse de Biologie de la Faune (SSBF).
Image
Ein Feldhase sitzt in einer Blumenwiese
Durant la période pascale, on rencontre le lapin de Pâques à chaque coin de rue. Mais quand avez-vous observé pour la dernière fois un lièvre brun? Le lièvre brun est menacé en Suisse et ses effectifs sont en diminution dans certaines régions.
Image
Junger Igel im Unterholz
Animaux sauvages proches des hommes, les hérissons nous sont familiers et généralement bien accueillis par les propriétaires de jardins. Il est toutefois à craindre, qu’il y ait aujourd’hui moins de hérissons en Suisse qu’il y a une vingtaine d’années. C’est pourquoi un appel est lancé à la population à travers le projet de recherche « Hérisson y es-tu ? ». Il s’agit d’examiner de plus près l’évolution des effectifs de hérissons à l’aide d’annonces d’observations et de tunnels à traces.
Image
Murmeltier schaut aus dem Bau
Le sifflement d'avertissement strident des marmottes résonne pendant les randonnées en montagne. Souvent, les animaux peuvent alors être observés ou des monticules de terre bien visibles trahissent leurs terriers. Vous passez vos vacances dans les Alpes ? Signalez-nous vos observations de marmottes, si possible avec une photo.
Image
Igel schaut über einen Absatz
Depuis mai 2018, le projet national « Hérisson y es-tu ? » recherche des observations de notre voisin à piquants.  En même temps, des bénévoles travaillent dans toutes les régions du pays pour détecter les hérissons à l'aide de tunnels à traces. Les premiers résultats montrent des lacunes dans la distribution.
Image
Getarnter Siebenschläfer
Pendant que nous jouissons des dernières chaleurs d'arrière-été, beaucoup d'animaux sauvages ont commencé leur préparation à la saison froide. Les buissons, arbustes et arbres indigènes offrent en automne une nourriture abondante. Cela permet d'espérer entrevoir le loir, d'habitude nocturne, affairé auprès de cette manne appétissante.